UNE VÉRITÉ EFFRAYANTE

Si votre studio cycling reste vide, vous perdez de l'argent, vous gaspillez de l'espace et vous ratez une super opportunité pour votre business.

Pire, le nombre de "Boutique gyms" dédiées au cycling augmente rapidement , leur rentabilité est double par client. Toutefois, avec nos experts consultants, cette histoire effrayante peut se terminer positivement.

« VRAIMENT TERRIFIANT »

La plupart des salles de cycling des clubs généralistes restent vides pendant 80% des heures d'ouverture...

LE CAUCHEMAR D'UN STUDIO VIDE

UNE VÉRITABLE HISTOIRE D'HORREUR POUR LES CLUBS

TELECHARGEZ

LES STATISTIQUES EFFRAYANTES


"REELLEMENT SURPRENANT"

On estime pour les clubs
avec 1 à 2 cours de vélo par jour le manque
à gagner annuel d'environ 163.000€.

"JE NE DORS PLUS DEPUIS QUE JE L'AI APPRIS"

Pendant que les studio clycling dans les clubs généralistes restent vide, le nombre de "Boutique gyms" augmente rapidement.

VOIR LES

ARTICLES PROFESSIONNELS


NEWS

Pourquoi les « Boutiques Gym » de Cycling ont-ils un tel succès, et que font-ils de différent par rapport à la plupart des studios de vélos dans des clubs ? Un cours sur vélo n’est-il pas toujours un cours sur vélo ?

Voici le top 7 des choses bien faites par le business modèle des « boutiques gym » :

Ils font une seule chose, et le font bien, avec passion. En échange, ils sont récompensés par la loyauté de milléniales, ces clients de 18 à 34 ans qui cherchent des expériences authentiques et qui veulent les partager avec leurs amis.

Le milléniale apprécie par-dessus tout la flexibilité, et les « boutiques gyms » répondent à cette attente. Leurs tarifs sont premium, mais sans engagement. Ce qui exige un niveau d'excellence dans leur fonctionnement et une obsession de l'expérience vécue par le client. Si une « boutique-gym » désire que ses clients reviennent après chaque visite, celle-ci doit avoir été exceptionnelle. Par conséquent, leur façon de penser est différente : ils sont sortis du business de « vente d’abonnement » pour passer dans le business de « la création d’expérience de classe mondiale pour chaque client, chaque fois et sans exception ».

3 - Une marque forte down

Ils prennent le temps de créer une marque forte autour du cycling. « Flywheel » par exemple a créé une histoire et une identité de marque puissante, ce qui les rend facile à reconnaître, et ils s’en servent à travers absolument tout ce qu'ils font.« SoulCycle » va encore plus loin en élevant leur expérience client vers un style de vie qui frôle une expérience religieuse (4).  Leurs clients ont le sentiment de faire partie de « quelque chose » de très authentique. Leurs valeurs et leurs croyances sur ce que le fitness doit être sont clairement identifiables et affichées

Les « boutiques » de cycling ont maîtrisé l'art de créer des environnements tellement engageants et chargés en émotions que leurs clients ne veulent pas rater la chance d’en faire partie.
Chaque détail de l'expérience vécue par le client est réfléchie : de l’accueil délicieusement parfumé au studio impeccablement entretenu, jusqu’aux vestiaires généreusement parés en produits cosmétiques, ces «gens-là »  pensent à tout. Les clients ne doivent même pas apporter leurs propres chaussures de cyclisme, leur eau, ou leur serviette de douche : ils doivent juste venir et grimper sur leur vélo après avoir pré-réservé en ligne. Simple et rapide.

Les Milléniales sont des « Digital Natives » (  génération numérique ) (5) et les « boutiques » le savent. Ils utilisent les médias sociaux pour maintenir l’engagement de leurs clients dès leur première visite, pour la communication qui suit et pour la promotion d'événements spéciaux. Motivant ainsi les gens à revenir de plus en plus.  Leurs membres partagent leurs expériences vécues, leurs entrainements et leurs résultats sur leurs réseaux sociaux (FB, Twitter, YOU TUBE etc.),  le bouche à l’oreille d’aujourd’hui. Ils n’aiment pas se laisser dicter leur conduite, n’adhèrent que très modérément à la publicité traditionnelle, recherchent des activités porteuses de valeurs, avec une image forte qui leur ressemble. Et ne se gênent pas de le faire savoir à leurs ami(e)s.

Les « boutiques » ont un système de réservation et de paiement en ligne permettant aux clients de choisir leur cours, leur vélo spécifique (et ainsi leur placement dans la salle ), leur professeur et même d’accéder à des renseignements très précis le concernant ( comme, par exemple, visualiser les playlist musicales utilisées récemment par ce dernier ) . Et évidemment, ils peuvent payer sans aucune complication, même à partir de leur portable.

Les « boutiques » déploient de gros efforts et des ressources conséquentes pour recruter une équipe d’instructeurs extrêmement motivés. Durant leur recrutement, ils choisissent seulement ceux dont le profil est en phase avec l’image de leur marque. S’en suivent jusqu’à 10 semaines de formation continue pour les heureux élus.
Et énorme différence : les instructeurs sont rémunérés en fonction de leurs fréquentations, donc la plupart gagnent très bien leur vie.

Contact

ARRETONS LA TERREUR
NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER


RESERVEZ VOTRE "EXORCISME"

Faites cesser l'horreur d'un studio désespérément vide avec l'aide de notre équipe d'experts. Entrez vos coordonnées afin que votre conseiller régional vous contacte pour organiser" l'exorcisme" de votre club.

Pour plus d'informations :

Katy Dechaise
Assistante commerciale LES MILLS Euromed
katy@lesmills.fr - +33(0)4 42 91 54 12

#LESMILLSCYCLE